Le bœuf sur le toit, les années folles retrouvées

J’avoue adorer les restaurants historiques et le bœuf sur le toit n’en est pas des moindres.
Tour à tour temple du jazz (d’où l’expression faire un bœuf), épicentre mondain des années vingt ou théâtre des fins de soirées au temps de l’occupation.

Le bœuf sur le toit reste l’empire d’Aragon, Cocteau ou encore Picasso.


Alors même si aujourd’hui le milieu avant-gardiste et le cachet social ont disparu, un orchestre fait chaque soir revivre cet ancien cabaret, mais pas toujours très agréable d’être tout près de l’orchestre (un peu trop bruyant)


Le décor aussi vous ravira avec sa plongé dans l’art déco des années 20 aux couleurs pistache et bois clair, chic et lumineux. La carte change à chaque saison mais je vous conseille particulièrement leur velouté châtaigne et potiron qui est exceptionnel, néanmoins la spécialité de la maison reste les fruits de mer !


Compter 36€ pour le menu du soir entrée-plat-dessert (hors boisson)

01.53.93.65.55
34 rue du Colisée, Paris

Publicités

13 commentaires sur « Le bœuf sur le toit, les années folles retrouvées »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s