A la découverte de Pékin

Pékin, c’est seize fois Paris, et malgré une semaine passée à arpenter les rues de la capitale, il y avait encore énormément à faire, comme vous pouvez l’imaginer. Cependant, j’ai la chance d’avoir une amie pékinoise qui a pu me faire découvrir un tas d’endroits que je n’aurais surement jamais connu sans elle. Je vous ai donc fait une petite liste de mes endroits préférés, pour la plus part connus de tous, et d’autres bonnes adresses of course !


Les immanquables

Les Hutongs : Une spécialité de la ville de Pékin, réside dans ces ruelles. Instituées il y a plus de 700 ans elles ont longtemps constitué le réseaux de Pékin avant d’être détruites pour la grande majorité dans une volonté d’urbanisation, la plus part logeant des habitations insalubres. Elles restent cependant encore aujourd’hui, un symbole de la ville de Pékin et sont agréables à visiter. Mes préférés sont : Dazhalan, Liulichang et Dashilar.

clair.jpg

Place Tian’Anmen : Symbole du communisme chinois, et de la célèbre manifestation de 1989 où la population étudiante en grand partie, demandait des réformes politiques et démocratiques et dénonçait la corruption. Elle s’en suit de l’instauration de la loi martiale par le gouvernement et de la mort d’au moins plusieurs centaines de personnes sur la place-même. Cet événement est notamment très célèbre par l’image d’un pékinois qui le 4 juin 1989, fut filmé et photographié alors qu’il s’efforçait de bloquer la progression d’une colonne d’au moins 17 chars de l’Armée populaire de libération. Cette photo de l’homme de Tian’anmen devient rapidement célèbre comme symbole de manifestation contre la répression armée.
La place en elle même est immense et couverte de symboles communistes faisant face à l’entrée de la cité interdite, représentant l’ancienne empire chinois.
Métro : Tiananmen East/West

Citée interdite: Symbole de la Chine impériale et de celle que l’on aimerai tous visiter, la Citée interdite est l’emsemble de palais le plus vaste du Monde. L’architecture chinoise est en effet bien différente de celle que l’on connaît en Europe et elle tend plus à un ensemble de pavillons autour d’une cour, entouré d’un muret (même pour les maisons populaires) C’est donc un peu le principe de la cité interdite qui est composée de multiples pavillons différents que l’on rejoint en traversant à chaque fois la cour. J’avoue avoir été assez déçu dans l’ensemble car les pavillons ne sont pas accessibles. Je m’explique, l’architecture de ceux ci fait que l’on voit l’intérieur (arcade, grandes baies…) mais sans pouvoir y pénétrer, en restant toujours derrière une corde de sécurité. Rien à voir avec la visite du château de Versailles par exemple. Je l’ai visité en Eté et j’imagine mal sa visite en hiver, car pour le coup on est quasiment tout le temps dehors, notamment pour la partie jardin, et excepté pour la partie musée mais qui n’expose pas vraiment des choses en rapport directe avec la cité impériale.
Métro : Tiananmen East/West.
Compter 40 yuans l’entrée.

Collage_Fotor.jpg

Rue Wangfujing 
: Cette rue commerçante est l’une des plus connue de Pékin. Elle est entourée de centres commerciaux, bourrés de boutiques et de restaurants (qu’il ne faut pas négliger) Le soir elle est souvent le lieu de spectacles traditionnels et de balades tardives, traditionnelles en Chine après le diner. Le plus intéressant, réside dans le marché de nuit qui s’y déroule et où on trouve des tas de gadgets, souvenirs et stands d’insectes à manger !
Métro : Wangfujig.

Muraille de Chine de Badaling : Aller à Pékin sans voir la muraille de Chine serait comme aller à Paris sans se balader sur les Champs Elysées (Oui la comparaison à la Tour Eiffel est un peu forte) Même si l’on y reste trois jours il faut trouver le temps d’y passer une journée ou une bonne demi journée. Le temps est important car le pan de muraille le plus proche est au moins à une heure de route. Il existe en effet différents pans de mur, la muraille étant en grande partie détruite par le temps et l’usure (le gouvernement étant accusé de récupérer des blocs afin de les réutiliser bien que le monument soit inscrit au patrimoine mondial) si vous devez n’en faire qu’une je vous conseille celle de Badaling, que j’ai vraiment trouvé grandiose. Le mur y est extrêmement bien conservé et vous y trouverait des architectures différentes avec de grandes montées et de longs pans de murs en ligne droite. On y trouve même un toboggan pour redescendre du mur et un téléphérique pour monter plus vite ! Attention il faut tout de même savoir que cette balade à la muraille de Chine est tout de même assez sportive et l’ensemble étant peu plat vous escaladerez parfois plus que vous ne marcherez. Ma journée à la muraille reste pour moi l’une des plus belles, notamment pour le dépaysement, que j’ai vécu en Chine. Je vous conseille de prévoir la location d’un taxi, une pratique très courante en Chine. Le chauffeur vous dépose à l’endroit décidé, vous attend le temps qu’il faut et vous ramène où vous le souhaitez. Pour ma part, la journée avec la visite de deux pans de la muraille de Chine et la visite des tombaux des Ming, donc trois endroits différents mais pas tellement éloignés les uns des autres avait couté 800 yuans.
Compter 35 yuans l’entrée.

muraille.jpg

Les parcs:

Parc de beihai: Pour une promenade sur le lac dans une barque en forme de canard et pour admirer la Stupa blanche du temple Yong’an!
Métro: Beihai North

Parc Jing Shan: Pour la vue sur la cité interdite depuis la colline de charbon!
Compter 3 yuans l’entrée.

Parc Houhai: Pour une balade autour du lac Hou hai et les petites rues des environs.
Métro: Jishuitan

bleu pekin.jpg

Les temples et palais:

Temple du ciel: Reconnaissable entre mille, c’est l’un des temples les plus populaires de Pékin, notamment pour sa forme arrondie, considéré même comme l’achèvement de l’architecture chinoise traditionnelle.
Métro: Tiantan East Gate.

Palais d’été: Sublime ensemble architectural de Pékin, très au sud de la ville et donc en dehors du centre historique, on y trouve une rue imitant celles de la ville de Suzhou (à une époque bien plus ancienne bien sûre) un lac imitant celui d’Hangzhou (Oui que des villes que j’ai visité avant Pékin…) et de multiples temples plus ravissants les uns que les autres.
Métro:Beigongmen.

Ancien palais d’été: Au cœur d’un très joli jardin, on trouve de multiples vestiges de ce palais, construit sur l’exemple de l’architecture française de la renaissance. Le labyrinthe est particulièrement réussit!
Métro: Xiyuan.

Temple de Yonghe: Un temple immense, en l’honneur des lamas qui regroupe de multiple pavillons. Je l’ai visité un jour de pleine lune, fête chez les bouddhistes et l’endroit en ces jours est particulièrement bondé, mais très festif. L’architecture nous plonge vraiment au coeur de la culture chinoise.
Métro: Lama temple.

Temple de Confucius: Face au temple de Yonghe, un joli temple divisé en deux avec une partie dédiée à l’école très sélecte qui s’y est installée il y a des siècles qui enseigne encore la philosophie de Confucius. On peut déambuler aussi bien dans l’école que dans le temple et en apprendre plus sur ce qui compose en grande partie la culture chinoise.
Métro: Lama temple.

Temple du nuage blanc: Temple taoïste disposant de divers pavillons qui abrite comme toujours des statues plus improbables et originales les unes que les autres.
Métro: Muxidi.

vieu.jpg

Les musées:

Capital museum: Divisée en deux parties, le musée se consacre aussi bien à l’art traditionnel (peinture, calligraphie, sculpture…) qu’à l’histoire de la ville de Pékin, avec  maquettes et  objets représentatifs de la culture traditionnelle. Le tout pour être le plus grand musée d’art de Chine.
Métro: Muxidi

Musée national de Chine: Pour être le musée le plus grand du monde, celui-ci a du faire fusionner le musée de la Révolution chinoise et le musée de l’histoire de Chine. Comptant 48 grandes salles le musée retrace l’histoire de la Chine depuis la préhistoire jusqu’à la révolution et la fondation de la Chine populaire . Ses collection comptent de nombreux trésors, dont de grandes statues bouddhistes, des porcelaines et des jades anciens. Il accueille aussi un grand nombre d’expositions temporaires.
Métro: Tian’Anmen Est

Tombeau des Ming : Incontournable selon certain, mais difficilement visitable d’après moi. En fait cet ensemble de tombeau se situe dans une vallée à environ 1h de route de Pékin. Les tombeaux étant très éloignés les uns les autres il faut prendre un bus pour les rejoindre ce qui prend énormément de temps. Sachez tout de même qu’un des tombeau (pas le plus spectaculaire) peut être visité à pied depuis l’entrée du site.
Compter 30 yuans pour le premier tombeau.

rouge.jpg

 

POUR PLUS DE PHOTOS C’EST PAR ICI !

Publicités

28 commentaires sur « A la découverte de Pékin »

  1. C’est une pérégrination qui mérite un partage amical pour nous mettre au parfum du contact des peuples et des civilisations de ce grand pays ayant une longue tradition séculaire. L’empire du Milieu avec ces monuments historiques est un pays à visiter comme tu l’as fait. Il regorge de nombreux pans d’histoire.

    Ayant initié la grande muraille, tout le monde veut actuellement construire ou a construit des murs de séparation, de distanciation ou de protection.

    Merci pour ce post qui apporte plus à notre connaissance.

    Aimé par 4 people

      1. Sa richesse culturelle est un patrimoine incontestable et considérable, plein de charme irrésistible dont la flamme produit un rayonnement séducteur – un pied d’appel pour une bonne visite.

        Aimé par 2 people

  2. Hey guys I’d appreciate it soo much if you could like, comment and follow both my websites and I would follow back and like a bunch of your comments to boost your traffic. Below are my websites:
    alevelsweb.wordpress.com
    lifeatunisite.wordpress.com

    Aimé par 2 people

  3. Bonsoir Océane, encore un beau reportage sur ton voyage que tu nous offres là ! J’aime beaucoup tes détails historiques, les faits que tu décris, nous ont effectivement marqué par l’image.
    J’aimerai juste savoir par curiosité quelle langue tu as parlé sur place ? Est-ce que tu as des notions en mandarin ou les chinois, parlent t’-ils bien l’anglais ? Est-ce que la communication avec les locaux est aisée ? Merci pour ton retour, Bisous Océane et à bientôt !

    Aimé par 5 people

    1. Bonsoir, merci pour tes compliments 🙂
      La légende est plutôt vrai les Chinois parlent peu anglais, dans les restau et avec les taxi par exemple il fallait se débrouiller avec des gestes etc mais cela n’a jamais vraiment été problématique 🙂
      Il n’y a que dans certains endroits très touristiques ou dans les hôtels que le personnel parlait parfaitement anglais !
      En tout cas pour ce qui est des transports en communs, des monuments ou même dans la rue tout est sous titré en anglais donc c’est facile de se débrouiller seul!

      Merci pour ton passage n’hésite pas si tu as d’autres questions 🙂

      Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s